Jean-Pierre Corbeau

  • On ne trouve pas de rêves d'ouvriers ni de paysans chez Freud. La psychanalyse s'attache aux formes cliniques du rêve comme la plupart des civilisations mettent en avant des rêves de privilégiés. C'est au rêve vulgaire, au rêveur trivial qu'on s'attache ici au terme d'une enquête dans toutes les stratifications sociales et toutes les classes d'âge. On a examiné deux mille rêves ou trames de rêves, recueillis non par sondage mais par libres conversations enregistrées ou écrites. Ce livre suit deux pistes : la première - la société dans le rêve - recherche les particularités des rêves selon les stratifications sociales. La seconde - le rêve dans la société - examine le rêveur au moment où il affronte en dormant l'une ou l'autre des grandes instances naturelles qui lancent un défi à la conscience individuelle ou collective : la faim, la sexualité, la mort, le travail... On tente ainsi de savoir comment l'expérience onirique de l'homme quelconque rafistole ou bricole des éléments arrachés à la vie commune pour composer une sorte de logique chaque fois différente. Le rêve ne serait-il pas un jeu de l'être vivant avec la société et l'espèce elle-même ?

  • Avant la télé, les hommes vivaient sans. Vérité essentielle, lapalissade. Oui, mais... Ce truisme dissimule un profond changement social et culturel, un bouleversement d'habitudes et de comportements. La télé, aujourd'hui, c'est presque la famille ; en tout cas, personne ne songe à la renier, beaucoup en ont l'esprit. Importante pour les citadins, la télévision l'est encore plus pour les ruraux qui, vivant souvent repliés sur eux-mêmes, se définissent partiellement par rapport à ce média. On l'aime ou on ne l'aime pas. On l'arbore fièrement ou on le cache. On en est plus ou moins l'esclave, mais l'esclave consentant. En tout cas, depuis son apparition, la télévision a tout changé, tout remodelé. Rien n'est plus comme avant. Et dans les campagnes, qui sont souvent de petits univers, des villages entiers ont appris à vivre ainsi, recréant de nouveaux équilibres, inventant, en fonction des programmes une nouvelle façon d'être et de vivre. Le rythme de la télévision est devenu celui de la vie de chaque jour. Dans le miroir d'un village, c'est chaque Français qui se retrouve face au petit écran. Ce livre concerne tous les téléspectateurs.

empty