Oscar Wilde

  • Edition enrichie (Introduction, notes, dossier sur l'oeuvre et bibliographie)«Au centre de la pièce, fixé à un chevalet droit, se dressait le portrait en pied d'un jeune homme d'une extraordinaire beauté physique, devant lequel, à peu de distance, se tenait assis le peintre lui-même, Basil Hallward, celui dont, il y a quelques années, la disparition soudaine a, sur le moment, tant ému le public et donné lieu à d'étranges conjectures.»
    Or Dorian Gray, jeune dandy séducteur et mondain, a fait ce voeu insensé : garder toujours l'éclat de sa beauté, tandis que le visage peint sur la toile assumerait le fardeau de ses passions et de ses péchés. Et de fait, seul vieillit le portrait où se peint l'âme noire de Dorian qui, bien plus tard, dira au peintre : «Chacun de nous porte en soi le ciel et l'enfer.»
    Et ce livre lui-même est double : il nous conduit dans un Londres lugubre et louche, noyé dans le brouillard et les vapeurs d'opium, mais nous ouvre également la comédie de salon des beaux quartiers. Lorsqu'il parut, en 1890, il fut considéré comme immoral. Mais sa singularité, bien plutôt, est d'être un roman réaliste, tout ensemble, et un roman d'esthète - fascinants, l'un et l'autre, d'une étrangeté qui touche au fantastique. 

  • Né à Dublin en 1854, Oscar Wilde, esthète et dandy à l'esprit brillant, est l'auteur notamment du Portrait de Dorian Gray.
    Il meurt en 1900, déchu et ruiné, à Paris.
     
    Ses Aphorismes, joyeusement cyniques, disent tous les paradoxes d'un auteur de génie qui n'a rien perdu de son caractère scandaleux.
     
    « Une seule chose au monde est pire que de savoir qu'on parle de vous, savoir qu'on ne parle pas de vous. »

  • Plongez en VO dans cette  étonnante pièce d'Oscar Wilde. Pour vous aider, des traductions en marge  vous permettront de bien comprendre le texte original. Ces textes en VO font partie des lectures imposées pour les classes de Première dans le cadre du nouveau bac de 2020.

  • Dans Le Fantôme de Canterville, un spectre pourtant roué échoue à effrayer une famille d'Américains matérialistes et rationnels venus s'installer dans une demeure anglaise hantée. Dans Le Modèle millionnaire, un jeune homme charmant et désargenté confond un peu vite le sujet d'un tableau et le modèle qui pose pour lui. Que ce soit dans la savoureuse parodie d'un récit fantastique ou dans le charmant conte moral, Oscar Wilde passe avec un même brio d'une ironie ravageuse à une extrême délicatesse des sentiments.

  • Jack Worthing et Algernon Moncrieff, deux jeunes dandies du Londres de la fin du XIXe siècle, se sont inventé un parent et un ami fictif, bien commode pour échapper aux obligations sociales. Pour Jack, c'est Constant, frère débauché qui lui permet de fuir la campagne ; pour Algernon, c'est Bunbury, ami toujours souffrant, qui lui permet de fuir Londres. Jusqu'à quand tiendra la supercherie ? Un feu d'artifice d'humour, de finesse et de mots d'esprit. Satire de la société victorienne tout autant que féerie comique, L'Importance d'être Constant est le chef-d'oeuvre d'Oscar Wilde.Cette nouvelle traduction est celle de la pièce telle qu'elle a été représentée du vivant de Wilde. Elle est précédée d'un long essai de Charles Dantzig, « La premièrte Gay Pride ».Traduit et préfacé par Charles Dantzig.
    Edition bilingue.

  • Edition enrichie (Présentation, biographie, bibliographie et notes)
    Qui est l'énigmatique « Mr. W H. » à qui sont dédiés les Sonnets de Shakespeare parus en 1609 ? La mystérieuse dédicace écrite alors par l'imprimeur a fait couler beaucoup d'encre, et de multiples hypothèses sont encore de nos jours évoquées. Lorsqu'il publie cette première version du Portrait de Mr. W. H. en 1889, Oscar Wilde se fait l'écho de certaines théories existantes, et montre qu'il connaît parfaitement non seulement le contexte élisabéthain des Sonnets, mais le texte des étranges poèmes où le grand dramaturge exprime la flamme subtile et passionnée d'un amour complexe qui se cache et se déploie au détour d'un vers ou d'une rime.
      Reste qu'à travers ce petit drame à trois personnages noué autour de deux initiales, Wilde fait oeuvre de romancier en mettant lui-même en scène ses réflexions sur l'art du faux et du mensonge, qui préside, selon lui, à toute oeuvre d'art. Avec l'hypothèse de Willie Hughes, si séduisante qu'on pourrait la prendre pour argent comptant, voire mourir pour la défendre, c'est la fiction que constitue Le Portrait de Mr. W. H. qui devient alors manière de recréer la réalité historique, alors même qu'elle la crée de toutes pièces. Tant il est vrai que, pour Wilde, la beauté d'une théorie vaut à elle seule comme théorie de la beauté.

  • L'aristocrate Camille des Grieux rencontre René Teleny. Pianiste de talent, lors d'un concert mondain. Le coup de foudre est immédiat, et la vie des deux hommes s'en trouve bouleversée. Car une liaison homosexuelle n'a pas lieu d'être dans l'Angleterre victorienne... Oscar Wilde est un des écrivains majeurs de la littérature contemporaine. Auteur de pièces de théâtre, nouvelliste, romancier, journaliste, poète, il a risqué la mort par une vie ouvertement bisexuelle, à la fois père de famille aimant et homosexuel déclaré, ce qui lui vaudra la prison et l'exil. Mort à Paris (à L'Hôtel, aujourd'hui établissement parisien renommé) en 1900, enterré au Père Lachaise, il voit sa tombe continuer à être fleurie en toutes saisons, et son oeuvre entrer à La Pléiade en 1996.

  • L'Âme de l'homme sous le socialisme d'Oscar Wilde (1854-1900) fut publié pour la première fois à Londres dans la Fortnightly Review, en 1891. L'auteur est devenu célèbre l'année précédente, avec la parution du Portrait de Dorian Gray. Dans la préface de ce roman, Wilde développe une conception très paradoxale ("perverse", diront certains critiques) de la littérature, de l'esthétique et de l'art en général : seul compte le beau, et le véritable créateur ne doit se soucier ni de l'utile, ni de la morale, ni de l'opinion. C'est cette théorie qu'il reprend dans cet essai, en apparence plus politique, où l'enjeu de l'épanouissement individuel est élargi à la société entière : avec une violence redoublée, un sens de la formule et un humour dignes de son ami George B. Shaw, Wilde s'en prend à tout ce qui peut contrarier le libre développement de l'individu, de la propriété privée à la démocratie et... au journalisme. Car le "socialisme" dont il souhaite - ou feint de souhaiter - l'avènement, plus proche de l'idéal de la Fabian Society (cercle réformateur créé en 1884) que de la dictature du prolétariat, ne peut correspondre à ses yeux qu'au triomphe... d'un individualisme intégral, qu'il définit comme « nouvel héllénisme». Le texte ne fut - discrètement - proposé en librairie qu'en 1895, au moment où Wilde se trouvait déjà en prison, après sa condamnation pour homosexualité.

  • Cette collection a été spécialement conçue pour des jeunes lecteurs de 8 ans, scolarisés en classe de CE2. Elle reprend des grands textes de la littérature pour enfants et adolescents tout en les rendant accessibles à leur niveau de compréhension. Les textes sont adaptés pour être lisibles et compréhensibles par des lecteurs de CE2. De belles illustrations les accompagnent. En fin d'ouvrage, un lexique et des questions de compréhension permettent de vérifier que l'enfant a bien saisi ce qu'il a lu.

  • Grâce à cette célèbre nouvelle d'Oscar Wilde, les élèves de fin de 5e pourront lire en VO, une histoire aussi mystérieuse que passionnante. Pour faciliter leur compréhension, tous les textes ont été adaptés par des enseignants expérimentés dans un anglais plus "facile". De très nombreuses questions permettent aux jeunes lecteurs de vérifier s'ils ont bien compris la trame de l'histoire. Enfin, la traduction des mots compliqués a été ajoutées dans les marges. Grâce à Harrap's, lire en anglais rime avec plaisir pendant les vacances !

  • Les grandes histoires de la littérature racontées avec panache aux 7-10 ans.
    Le fantôme de Canterville, d'  Oscar Wilde, empoisonne la vie d'une famille de riches Américains venus s'installer dans la campagne anglaise... Mais ce ne sont pas quelques chaines rouillées et quelques taches de sang qui vont les impressionner !
    Tout un roman !

empty