Sandrine Biyi

  • « Nous étions en guerre et personne ne viendrait nous rendre visite.
    Personne ne viendrait voir la dame du château qui était morte soudain. C'était trop dangereux et chacun se terrait. » Dans ce septième et dernier tome de la saga de La dame de La Sauve, le drame s'intensifi e.
    Reprendre leurs terres ! Tel est le maitre mot des seigneurs de l'Entre-deux-Mers.
    Face à un abbé implacable, leur volonté ne faiblit pas. Le village s'apprête à livrer une nouvelle bataille alors que le duc Guillaume est attendu.
    Brunissende retrouve Angus qui l'a rejointe aux Aygues. La résistance s'organise autour d'elle.
    Fidèle à son caractère entier, elle entreprend de lutter comme elle l'entend.

  • « Que faisait-elle dans la forêt à l'heure des loups, en plein mois de décembre ? La forêt l'appelait tous les jours et une force obscure la poussait à sortir en cachette de tous, à s'enfuir vers l'étang... ».
    Dans son nouveau roman, Sandrine Biyi nous raconte l'histoire de quatre soeurs au XIIe siècle.
    Protégées par leur oncle, le troubadour Bertran de Born, elles sont élevées au château de Hautefort dans le Périgord. Quatre destins dans la tourmente d'une persécution qui fit de nombreuses victimes, majoritairement féminines, sur plusieurs siècles.
    Dans un contexte historique rigoureux, Sorcières témoigne de la vie dans l'Aquitaine médiévale, de la condition des femmes et de celles qui, particulièrement, gênent l'Église par leurs soins et leur connaissance des simples. Bien au-delà de l'intrigue du Moyen Âge, c'est la question de la place des femmes et des jeux de pouvoir pour les maintenir en état de sujétion, ici ou ailleurs, hier ou aujourd'hui, qui est posée.

  • Bordeaux 2019. Professeur de lettres au lycée Montaigne, Laurent achève son manuscrit. Il raconte l'histoire de sa famille durant la seconde guerre mondiale, dans les Pyrénées. Lili et Jean, ses parents, tiennent l'Hôtel des Deux Vallées, celles de la Tena et celle d'Osseau. Ce haut lieu fut le théâtre de drames durant la guerre. Et sa famille en est au coeur. Mais dans les montagnes, on ne parle pas de ce qui s'est passé.
    Un soir, Laurent reçoit un coup de téléphone et tout bascule. Il revient dans l'hôtel qui l'a vu naître. Emportant le manuscrit, il le donne à lire à sa mère. Il ne pourra être publié qu'avec son approbation. A travers l'histoire de sa famille, c'est celle d'une vallée qui se dévoile, de ses bergers devenus passeurs pour les évadés d'alors.

    Sur commande
  • Cathares

    Sandrine Biyi

    Le récit romancé de la vie des Cathares en Agenais au début du XIIIème siècle et de la croisade anti cathare qui eut lieu prés d'Agen entre 1207 et 1209.
    S'appuyant sur les travaux d'historiens reconnus, l'auteure imagine la vie de ces chrétiens restés fidèles au christianisme premier et dont l'existence et les fonctionnements déplaisent fort au pape et au clergé local. Leur mode de vie, autonome et frugal, leurs façons de considérer les relations hommes/femmes mais aussi leur relation à la nature, au pouvoir ou aux êtres vivants sont des dangers pour l'église et le pouvoir de Rome qui s'inquiète de voir leur nombre augmenter La disparition d'un manuscrit, une série de meurtres aussi sordides qu'inexpliqués, annoncent la tourmente dans laquelle les terres d'Oc vont être plongées.
    Ce roman, qui s'appuie sur l'histoire méconnue de la croisade contre les cathares menée en Agenais, jette un nouvel éclairage sur l'un des plus grands génocides du Moyen-Age. Mais il pose, au delà de la seule question religieuse, des questions très actuelles tant ces Cathares se révèlent aussi d'une étonnante modernité au travers d'interrogations que notre société se pose..

  • 1075 -1125

    Sandrine Biyi

    Brunissende naît à Jérusalem en 1108. Elle est la fi lle d'un seigneur aquitain parti en Orient lors de la première croisade et d'une jeune femme médecin, arabe de la dynastie des Abassides. Élevée dans ces milieux de grande culture et de tolérance que sont l'Orient et le Moyen- Orient de cette époque, elle a accès à un savoir qui fait d'elle un danger dès son arrivée en Aquitaine et ce, malgré le soutien de son père Philippe.
    Elle se heurte d'emblée aux moines de l'abbaye de La Sauve-Majeure, toute proche. Son intelligence, sa volonté de soigner mais aussi sa liberté de pensée et sa beauté font d'elle une femme que beaucoup veulent détruire.
    Elle décide alors de lutter.
    De double culture, elle devra faire sa place dans cette Aquitaine du Moyen Âge sans renier ce que lui a donné le pays de sa mère et sans refuser celui de son père.

  • Dans ce deuxième volet, Brunissende, mi-sarrasine mi-occitane, continue de s'intégrer aux us et coutumes de la société aquitaine du XIIe siècle.
    Heureuse, elle peut mettre en pratique toutes les connaissances acquises auprès de sa mère à Jérusalem, car les moines de l'abbaye de La Sauve acceptent enfi n qu'elle soigne les malades.
    Mais cette paix, diffi cilement conquise, vole en éclat.
    Son père, accusé d'un horrible méfait, doit subir l'ordalie, l'épreuve du « jugement de Dieu ». Brunissende comprend très vite qu'elle n'a d'autre choix que de se battre pour l'innocenter, alors que son coeur est habité d'un amour interdit.
    La saga de La dame de La Sauve se poursuit avec un souffl e remarquable.

  • Dans ce troisième volet, entre Orient et Occident, Brunissende continue à vivre selon son coeur. Mais sa relation avec Angus et l'enfant qui s'annonce vont précipiter son destin. Entre son indépendance de jeune médecin et cet enfant qui ne doit pas naitre bâtard, le choix est cruel.
    Elle doit épouser un seigneur. A-t-elle d'autres issues ? À qui peut-elle faire confi ance ?
    Pendant ce temps à La Sauve, un jeune seigneur, Olivier de Rions, a été roué de coups et laissé pour mort. Brunissende s'emploie à le soigner tandis que son père accuse l'abbaye d'avoir fomenté cette attaque.
    La guerre risque d'éclater à nouveau.
    Seule la parole de ce blessé, toujours évanoui, peut arrêter le confl it qui menace.
    /> La dame de La Sauve continue à nous émerveiller par ses personnages attachants et à nous faire découvrir intelligemment le Moyen Âge, ainsi que

  • Blaye 1127. Le duc d'Aquitaine Guillaume IX vient de mourir. Philippe se voit contraint d'honorer la promesse faite à son ami et doit partir pour Talmond. Brunissende rentre aux Aygues seule. Elle n'a pas revu Angus depuis l'automne et ignore qu'un grave danger la menace. Dénoncée pour magie, l'Église envoie un enquêteur à La Sauve pour l'entendre mais le retour de son époux va précipiter les événements.
    Les retrouvailles avec Guillaume de Marsan sont dramatiques et, malgré toute l'aide qu'Angus lui apporte, elle ne peut échapper ni au procès ni à la vengeance de la famille de Marsan. Prête à tout pour protéger ceux qu'elle aime, Brunissende ira jusqu'au bout...

  • Brimissende est le cinquième volet des aventures de La dame de La Sauve... un roman historique qui nous ramène presque mille ans en arrière.

    Le duc d'Aquitaine Guillaume IX vient de mourir. Écrasé de douleur, Philippe se voit contraint d'honorer la promesse faite à son ami et doit partir pour Talmond. Brunissende rentre aux Aygues seule. Elle n'a pas revu Angus depuis l'automne et ignore qu'un grave danger la menace.

    Dénoncée pour magie, l'Église envoie un enquêteur à La Sauve pour l'entendre. Le retour de son époux va précipiter les événements.

    Les retrouvailles avec Guillaume de Marsan sont dramatiques et malgré toute l'aide qu'Angus lui apporte, elle ne peut échapper ni au procès de l'Église ni à la vengeance de la famille de Marsan.

    Prête à tout pour protéger ceux qu'elle aime, Brunissende ira jusqu'au bout...
    « La peur qu'elle ressentait était ignoble. Elle était au pied du mur et allait affronter un homme qui ne venait que pour la détruire. Elle avait été dénoncée. Dénoncée pour quoi ? Exister simplement. » « Le chaos régnait autour de moi. Allongée dans les feuilles mortes, des mains sales me maintenaient fermement. J'avais' cessé de me débattre. Je n'en avais plus la force. » «Fuir, partir encore ? Pourquoi ? Elle n'avait rien fait de mal, elle n'avait pas à fuir. L'Aquitaine était sa terre maintenant, elle y avait ses racines, elle ne voulait pas recommencer ailleurs. Ah non I Pourtant...Êt si c'était le gage d'une nouvelle vie pleine de paix, comme elle y aspirait ? »

  • Poitier, mars 1126. Brunissende devient l'épouse de Guillaume de Marsan.
    Le meme jour Angus regagne La Sauve... Le miel des noces est très vite remplacé par le fiel de la jalousie et Brunissende rentre aux Aygues en compagnie de son père. Mais le danger guette.
    Line contagion inconnue se répand, contraignant Angus à prendre la plus terrible des décisions tandis que Brunissende se bat à ses côtés. La situation se dégrade très vite.
    Malik poursuit son chemin vers l'Aquitaine afin de rejoindre celle qu'il aime. Le village de La Sauve et le château des Aygues vont lui réserver bien des surprises. " L'abbaye affirme sa puissance, les destins se lient... irrémédiablement.
    Ce quatrième volet permet de retrouver Brunissende des Aygues, médecin au caractère entier, qui se bat pour vivre comme elle l'entend.
    « Ce qui m'a frappée en premier, c'est sa jeunesse. Et la petite tache rouge juste sous son sein gauche, qui avait coulé en nappe. Elle ne devait pas avoir plus de quinze ans. Ses cheveux roux mêlés de bardane sèche s'étalaient autour de sa tête en couronne...
    « Malik l'écoutait plus. Il ne retenait qu'un nom. Toulouse. Il connaissait le nom de cette ville, combien de fois Philippe lui en avait-il parlé?» « Des cris d'enthousiasme et de joie s'élevèrent et Brunissende n'entendit qu'eux, elle ne remarqua pas le silence de tous ceux qui n'étaient pas d'accord.

  • Hersende est le second volet des aventures de la Dame de la Sauve... un roman historique qui nous ramène presque mille an en arrière.

    Le chevalier Philippe des Aygues, ami intime du Duc d'Aquitaine Guillaume IX, est contraint de partir en 1098 pour la croisade qui va délivrer Jérusalem des infidèles. C'est là-bas qu'il bâtira sa vie.

    Revenus depuis peu de Jérusalem, Brunissende et Philippe son père s'installent dans leur nouvelle vie. Après s'être heurtée aux moines de l'abbaye, opposés à ce qu'elle exerce la médecine, Brunissende a obtenu de l'abbé un accord précaire et une trêve semble s'amorcer.

    Elle se lie d'amitié avec Hersende d'Escous sans qui lui fait découvrir son univers, elle accompagne frère Remi, le moine herboriste, dans ses visites auprès des malades. Contre toute attente, un amour passionné, dangereux et partagé bouleverse sa vie.

    Très vite pourtant, tout va s'écrouler. Philippe est emprisonné. Avec un désespoir farouche et malgré sa peur, Brunissende n'aura de cesse de confondre celui qui s'acharne à vouloir les détruire... Quitte à risquer sa vie.

    « C'est alors que de nouveau je me suis sentie inquiète. Comme le premier matin. Inquiète à en être épouvantée. » « Qui peut vouloir perdre mon père ? Qui a construit cette machination pour le détruire ? Et dans quel but ?
    ...à cet instant j'ai compris que je serais une des seules personnes à le croire innocent. Peut-être même la seule.
    Alors, d'un coup mon calme est revenu et je ne me suis jamais sentie aussi combative. Une colère implacable m'a envahie. J'étais prête. Comme à Jérusalem. »

  • La croisade est le premier volet des aventures de la Dame de la Sauve... un roman historique qui nous ramène presque mille an en arrière.

    Le chevalier Philippe des Aygues, ami intime du Duc d'Aquitaine Guillaume IX, est contraint de partir en 1098 pour la croisade qui va délivrer Jérusalem des infidèles. C'est là-bas qu'il bâtira sa vie.

    En 1125, Philippe retrouve ses terres aquitaines. Sa fille Brunissende, médecin formée aux écoles d'Avicenne et de Rhazes, est immédiatement confrontée aux moines de l'abbaye de La Sauve.
    Farouche et déterminée, elle tient tête aux religieux. Une réalité inquiétante et dangereuse se dessine très vite...

    « En mon for intérieur, tandis que nous remontions la longue rue de l'abbaye, je me jurai de ne jamais décevoir mon père, de lui faire honneur en tout, de me comporter suivant les coutumes de ce pays...
    D'être digne du nom que je portais...
    Et de ne pas me laisser dominer ! Jamais Je le jurai.
    Sur ma vie.
    Lorsque la lourde porte de chêne bardée de fer de l'église s'ouvrit, je sus que j'étais arrivée. »

  • « Depuis le début des temps, nous avons pris soin de l'humanité. Nous avons soigné les hommes, les femmes et leurs enfants. Nous avons soigné des reines et des rois.
    Du monde entier, l'humanité souffrante venait consulter nos soeurs. Nous étions Circée ou Sybille, prophétesses ou devineresses, nous prédisions l'avenir, nous faisions l'avenir.
    Aujourd'hui, mes fi lles, la mémoire des hommes, sous le joug de l'Église, a oublié et nous sommes devenues sorcières...
    » Hautefort, février 1179. De la forêt de Born aux rivages de Carlisle, le destin des quatre soeurs se précise. Fuyant le mépris de sa famille, Justine se réfugie dans sa forêt. Anne, épouse d'Arnaud, n'a d'autre choix que de partir en Angleterre avec lui. La haine la ronge. Isabel et Claire, ne pouvant se résoudre à rester au château, rejoignent Elvire pour bénéficier de son enseignement unique et devenir ce qu'elles sont déjà - la voix de celles qui n'ont pas de voix.
    Mais l'évêque de Limoges, alerté sur ce qui s'appelle désormais l'affaire des Sorcières de Hautefort, et son aide Guy de Veyrac se mettent en route pour Hautefort. Bertran n'aura pas le choix. Il doit plier et dénoncer ses nièces ou Hautefort s'embrasera. C'est le prix à payer désormais.

    Sur commande
empty