Seuil

  • La querelle de la féminisation des noms de métiers (titres, grades, fonctions...) est exemplaire du rôle de la langue dans notre pays. En dix ans, elle a rythmé un des changements les plus rapides et les plus étendus de son histoire. Mêlant, tout comme l'interminable débat orthographique, le linguistique et le politique, opposant les conservateurs et les interventionnistes, confrontant le patrimonial et le fonctionnel, elle fait du français une langue querelle. La récente controverse sur l'écriture inclusive l'a montré à nouveau.

    Rien n'est plus passionnant que les aventures de notre langue si on sait nous les raconter. Et c'est bien le talent de Bernard Cerquiglini, qui a su, au fil de ses livres, allier l'humour à la science du français tel qu'on le parle. Il retrace ici l'histoire savoureuse de cette féminisation, les arguments de ses acteurs, leurs hauteurs de vue et parfois leurs petitesses...

  • Remise en vente.Comment parlerions-nous français aujourd'hui si nous n'étions un tantinet polyglottes ? Si nous n'avions emprunté du vocabulaire à nos cousins européens - italiens, espagnols, allemands, néerlandais, anglais.Si nous devions nous passer de ces mots du bout du monde - persans, amérindiens, asiatiques.Ces milliers de mots débarqués dans notre langue, mâchés de bouche en bouche, nous les avons fait nôtres.Marie Treps a tenté, au fil des pages, de rendre à chacun sa couleur propre, son parfum singulier. Ces mots migrants, qui ont parfois l'air de bons vieux mots français, ouvrent nos imaginaires à la différence, ils nous rappellent sans cesse qu'ailleurs existe, que l'autre existe.

    Sur commande
  • Le Dictionnaire universel des dieux, déesses et démons est un pari intellectuel majeur. Comment et pourquoi toutes les cultures, depuis les origines, ont engendré des milliers d'être doués de pouvoirs surhumains, capables d'influencer les vies, les saisons, de vaincre le chaos ou de créer le monde ? Les notices de cet ouvrage sans équivalent composent une généalogie des dieux, une histoire naturelle des êtres surnaturels.

    Des divinités tribales qui commencent à s'ordonner en panthéons dès l'âge du bronze jusqu'à l'émergence des religions monothéistes pendant l'âge du fer, voici réuni selon leurs filiations, leurs origines, leurs devenirs, leurs fidélités, leurs divorces - leurs morts parfois -, l'ensemble des dieux, déesses et démons, de toutes les civilisations que la terre a portées.

    En plus d'être un formidable outil de connaissance, ce dictionnaire est aussi un conservatoire, une Arche de Noé pour les dieux, des plus cocasses aux plus inquiétants. Il rassemble les travaux des grands noms de l'ethnologie, de l'archéologie, de l'histoire comparée des religions, pour constituer la première grande nomenclature du panthéon universel.

  • Contenu du livre. Sait-on que le français courant compte deux, voire trois fois plus de mots d'origine arabe que de mots d'origine gauloise ? De abricot à zéro, en passant par algèbre, alcool, arobase, bougie, café, chimie, calibre, douanes, échecs, hasard, jupe, lilas, magasin, masser, nénuphar, pyjama, raquette, sirop, tarif, tulipe, zénith... ce Dictionnaire des mots français d'origine arabe, premier du genre, retrace l'histoire de quatre cents mots (soit quatre cents doubles pages), leur étymologie, leur évolution orthographique, leurs usages anciens et modernes... Agrémenté de calligraphies arabes et d'une anthologie de textes littéraires de Rabelais à Houellebecq, il est à la fois un outil savant et une source d'infinis plaisirs. De l'agriculture à la zoologie, en passant par l'astronomie, la botanique, la médecine et les mathématiques, la gastronomie et la pharmacie, tous les domaines de savoir ou de la vie quotidienne sont concernés par ce métissage linguistique vieux de plusieurs siècles. De quoi méditer la question de l'« intégration » sous un nouveau jour. L'auteur

    Salah Guemriche, est journaliste, romancier et poète. Il est notamment l'auteur de trois romans : Un été sans juillet (Le Cherche-Midi, 2004), qui revient sur l'année de l'indépendance algérienne ; L'Homme de la première phrase (Rivages Noir, 2000), polar à la fois drolatique et oulipien ; et du remarqué Un amour de Djihad (Balland, 1995), roman historique qui raconte la bataille de Poitiers vue du côté « sarrasin » et qui reçut le prix Mouloud Mammeri ainsi que le prix de l'Adelf. Outre des travaux et études journalistiques, il a par ailleurs écrit un récit, L'Ami algérien, cosigné avec Gérard Tobelem (Lattès, 2003), une biographie de Sapho (Seghers, 1988) et un recueil de
    poèmes intitulé Alphabétiser le silence (Enal, Alger, 1986).

  • - " tout à fait ", " revisiter ", " c'est clair ", " j'ai envie de vous demander ", " juste ", " c'est surréaliste "... dans la rue, sur les ondes, sur les chaînes, au travail, chez des amis et parfois... chez nous aussi, ces expressions nouvelles et galvaudées irritent mais se répandent comme des virus.Effet de mimétisme, assurément ; effet de mode aussi, car ces formules souvent s'éteignent pour être aussitôt remplacées.Avec le style enlevé qui le caractérise, notamment dans sa chronique sur France Inter, Frédéric Pommier décortique ces formules, s'amuse de nos tics, cherche un sens à ces phrases sans queue ni tête. Drôle et incisif, un livre " juste indispensable ".

  • À la fois objet ludique et mine dinformations, Le Dictionnaire des personnages populaires de la littérature est dabord composé des contributions dune centaine décrivains : chacun sattache à faire revivre un de ses personnages préférés de la littérature romanesque, à rappeler sa genèse et ses aventures, à jauger sa postérité. Des articles thématiques ( Aventuriers, Bagnards, Femmes fatales, Policiers ) et un double système de renvois complètent lensemble. Des auteurs aussi différents que P. Assouline, G. Brisac, L. Chalumeau, C. Clément, C. Delaume, C. Férey, M. Fois, M. Folco, M. Gazier, P. Grainville, F. Guérif, C. Jordis, L. Lang, G. Lapouge, B. Larsson, L. Lê, C. Lépront, M. Lesbre, G. Mordillat, L. Padura, M. Pingeot, J.-B. Pouy, H. Prudon, P. Raynal, F. Rivière, M. Schneider, D. Tillinac, J. Tournier, M. Villard, et une soixantaine dautres écrivains, venus de tous les horizons éditoriaux, y expriment et incarnent leur passion de la littérature dans lévocation du personnage de leur choix.Certains « couples » ainsi formés valent à eux seuls le détour : Cosette par Amélie Nothomb, Lady Chatterley par Catherine Millet, Tarzan par Alain Mabanckou, Fifi Brindacier par Mo Yan, Robin des Bois par Paco Ignacio Taibo II, Vautrin par Jean Vautrin Cet ouvrage, ouvert au grand public, à la joie de lire, dont la publication fera événement, se veut également un hommage à la littérature populaire et à nos lectures denfant et dadolescent, celles qui ont déterminés nos goûts, nos couleurs et notre appétit de lecteur.

    Stéfanie Delestré et Hagar Desanti sont toutes les deux docteurs ès-lettres. La première dirige aujourdhui la collection « Le Poulpe » et a créé lassociation des « Habits noirs ». La deuxième, membre du groupe « Hugo » et de la Société des études romantiques et dix-neuviémistes, enseigne les lettres modernes dans le secondaire.


    Sur commande
  • Affiche le canard

    Collectif

    • Seuil
    • 27 Octobre 2016
  • Affiche mo yan

    Collectif

    • Seuil
    • 8 Novembre 2012
  • Affiche gao xingjian

    Collectif

    • Seuil
    • 10 Octobre 2013
empty