• Cet ouvrage aborde la nécessité de réfléchir ensemble au sens du prendre soin et du fait d'être soigné pour mettre en valeur l'importance d'une implication personnelle de chacun dans la relation en vue de soins de qualité. Les pratiques de soin donnent parfois l'impression de se limiter à des actes visant à réparer le corps malade ou traumatisé, à le remettre en état pour retrouver une vie normale.
    Les professionnels de la santé manifestent une gêne voire une souffrance face à cette réalité des conditions d'exercice. En effet, cette vue réductrice ne met pas en valeur le sujet en difficulté, souvent en crise dans l'expression de son humanité. L'autre est alors considéré comme objet de soins, non reconnu personnellement dans sa dignité humaine. Or, toute pratique de soin implique une situation relationnelle humaine qui ne peut pas être négligée.
    L'auteur livre ses réflexions en vue de contribuer à garder vive la nécessité de prendre soin du sujet, à soigner en étant présent à l'autre. Pour ce faire, il rappelle les conceptions historiques et philosophiques de la notion de personne ainsi que les enjeux de la relation de soin. Cette rencontre exige que le soignant s'engage personnellement auprès de la personne soignée. Il montre également les enjeux éthiques de la personnalisation dans les activités de soin.
    Les pratiques aussi bien médicales qu'infirmières sont prises en compte, notamment dans les conditions de grande vulnérabilité ou les soins palliatifs. Le malaise que ressentent aussi bien les soignants que la population vis-à-vis du monde hospitalier exige une réflexion qui dépasse les seules contraintes économiques ou difficiles conditions de travail. Il s'agit de réfléchir ensemble au sens du prendre soin et du fait d'être soigné afin de mettre en valeur la nécessité d'une implication personnelle de chacun en vue de soins de qualité.

    Sur commande
  • Ce livre propose un éclairage sur la nécessité de l'implication personnelle des différents partenaires de la relation de soin, les diverses conceptions du soin, ses manifestations, la notion d'autosoin, à la source de l'éducation thérapeutique du patient.
    À l'heure où l'accent est toujours plus mis sur la nécessité de l'implication personnelle des différents partenaires de la relation de soin, ce livre examine les résonances entre ce que signifie se soigner, soigner une personne et vivre le soin dans son existence. Il donne toute son importance aux sources du soin en soi, ainsi qu'aux dispositions au soin, intérieures à la vie.
    Pour explorer le sens du soin dans l'existence, l'auteur propose un éclairage philosophique sur ce que représente le soin de soi, de l'autre et du monde dans la vie de chacun. Les diverses conceptions du soin dans l'univers hospitalier sont approfondies. La notion d'autosoin est introduite et développée en lien avec celle d'auto-formation. Elle se révèle au fondement de l'éducation thérapeutique du patient, démarche toujours plus appelée à se développer. L'auteur s'intéresse ensuite aux manifestations du soin dans les situations-limites de l'existence que sont le vieillissement et l'approche de la mort. Il fournit enfin un éclairage sur l'accompagnement dans l'existence, en introduisant la notion d'approche exis-tentielle, dans les situations où des soins sont requis.
    Au-delà d'une quête du sens du soin dans l'existence, ce livre révèle que le soin est inhérent à la vie elle-même. Il s'adresse aux formateurs aux divers métiers de la santé, aux professionnels en exercice, aux étudiants. Il vise à attirer leur attention sur l'importance du partenariat dans les pratiques de santé pour solliciter les ressources des per-sonnes soignées et accompagnées.

    Sur commande
  • Ayant revisité le parcours de sa relation avec l'oeuvre de Teilhard de Chardin, Bernard Honoré met en évidence que la compréhension de cette oeuvre, novatrice à de nombreux points de vue, demande de ne pas s'arrêter à la lecture de quelques textes. Une lecture ininterrompue de tous les écrits de Teilhard, du début à la fin, s'avère indispensable.
    L'ouvrage proposé ici commente cette lecture effectuée selon deux méthodes. Lire d'abord en se laissant pénétrer par toutes les résonances des textes, par l'"ambiance teilhardienne". Ensuite une relecture en suivant l'évolution de Teilhard- dans la formation et l'épanouissement de sa vision, - dans l'élaboration et l'explicitation des principaux concepts qui lui ont permis de théoriser cette vision.
    Alors vient en pleine lumière l'ouverture devant laquelle nous met l'oeuvre de Teilhard de Chardin.
    Ouverture du sens. Ouverture de la Science, de la Philosophie et de la Théologie. Et l'ouverture particulière de l'agir humain dans ses pratiques de formation et de soin.
    Puisse cet ouvrage contribuer à faire lire et relire les écrits teilhardiens afin de se mettre soi-même en chemin d'une rencontre entre la pensée et la Foi.

    Sur commande
  • "L ouvrage présenté ici constitue un essai de mise en présence de deux notions, celle d histoire de vie et celle d autoformation existentielle, dans un parcours de recherche sur le sens de la formation reliée au soin dans l existance. Il s oriente vers la considération et la formation de la personne dans l accomplissement de son humanité. Réfléchissant sur son expérience dans le champ de la formation et dans celui du soin, l auteur est conduit aujourd hui à comprendre la démarche d histoire de vie comme démarche de découverte de la personne en sa formation, démarche en elle-même personnalisante de soi et des autres."

  • Les soignants face aux enjeux éthiques soulevés par les greffes et le prélèvement d'organes.

    Sur commande
  • A la fin de la première moitié du XIXe siècle, la plaine de la Gohelle nest que champs et pâturages, bois et bosquets. Ici, on vit de la terre Les habitants sont loin dimaginer le bouleversement qui va bientôt sopérer. Leur territoire, leur environnement vont changer durablement. Un brassage de populations sans précédent va commencer. Il durera plusieurs décennies avec linstallation des mines dextraction de charbon. Aujourdhui, les puits ont été comblés et certains terrils ont été rasés. Des bâtiments rescapés, comme ceux de la fosse n° 1 de N½ux-les-Mines ou les grands bureaux de la concession, ont été retenus pour un éventuel classement au patrimoine industriel mondial de lUnesco. La page de la mine est bien tournée! Mais entre ces deux époques, que sest-il donc passé? Bernard Honoré vous le raconte en images, en particulier la période de 1850 à 1920, avant les grandes restructurations daprès guerre. Che fosses, les fosses en patois rouchi, ont laissé une trace dans lhistoire locale que le temps semble effacer peu à peu. Descendons une dernière fois dans les puits

    Sur commande
  • A partir d'une rétrospective sur son trajet dans les pratiques de la formation, Bernard Honoré porte un regard sur l'évolution de ses conceptions et sur l'importance de leur approche philosophique. L'intention de l'auteur est d'expliciter comment au long de son parcours s'est précisée et affirmée la question fondamnetale du sens de la formation.

  • L'intention première de l'auteur est de montrer que la formation et le soin, tant en leurs conceptions que dans leurs pratiques, sont indissociables. La deuxième intention est d'avancer dans une démarche de penser l'action en ses pratiques, à dessein d'instaurer, dans le domaine de la formation et du soin, un champ d'intercompréhension propice à des mises en oeuvre en partenariat. Une troisième est de mettre en évidence l'importance du travail philosophique dans l'élaboration d'une démarche de pensée situant la formation et le soin dans notre existence.

    Sur commande
  • En se référant à la manière dont sa propre expérience s'est mobilisée pour une donation de sens à quelques moments de son histoire, Bernard Honoré expose une approche « expérientielle » de l'histoire de vie dans le courant de recherche sur l'autoformation. Dans cette perspective, l'histoire de vie est considérée comme histoire du sens de l'expérience. L'autoformation est alors comprise comme dévoilement de notre « historialité » nous ouvrant aux possibles dont nous héritons du passé dans une réplique tournée vers l'avenir

  • L'intention globale de cet ouvrage est de mettre en perspective l'ouverture de la vie sur l'existence par l'histoire de vie, mettant en voie d'un sens non seulement de la formation et du soin, mais aussi de l'évolution.
    Il s'adresse donc à tous ceux qui sont engagés dans une démarche d'his- toire de vie, aussi aux praticiens du développement personnel et des psy- chothérapies, et aux formateurs, aux éducateurs, aux travailleurs sociaux et aux soignants qui, de diverses manières, font oeuvre d'accompagne- ment dans le franchissement des difficultés inhérentes aux étapes du cours de la vie.

    Sur commande
  • Avis au peuple sur le choléra-morbus asiatique traité au moyen de l'éther sulfurique opiacé à haute dose, par Bernard,... http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5609475b

    Sur commande
  • La formation doit contribuer à trouver et à maintenir les conditions permettant au plus grand nombre de personnes de se repérer dans les changements évolutifs et de participer à leur orientation. Elle le peut en utilisant des méthodes de réflexion sur les pratiques, sur toutes les pratiques, qu'elles soient ou non professionnelles.

    L'auteur montre que la réflexion sur les pratiques consiste à en différencier et activer tous les aspects : situation, temps, dynamisme, organisation, finalité. Il étudie les objectifs et moyens de sa mise en oeuvre. Il propose des méthodes qui ne concernent pas seulement les stages de formation, mais aussi l'animation globale de ce qu'il nomme un champ d'interformation.

  • La démarche engagée par l' auteur dans une quête d'un sens spirituel de la formation l'amène à interroger à nouveau ce que l'on entend par formation. Une dimension fondamentale de l'action est d'être formatrice et évolutive. Interroger notre expérience spirituelle, c'est chercher à découvrir ses moments d'ouverture au sens spirituel de nos activités.

  • Sensible aux tonalités de résonance entendues conjointement, en se mettant en présence des derniers textes de Bergson (Les deux sources de la morale et de la religion) et de Teilhard de Chardin (Le Coeur de la Matière et Le Christique), Bernard Honoré propose de l'accompagner sur le chemin vers une ouverture spirituelle dans la relation entre l'expérience mystique et l'expérience de la pensée.

    Sur commande
  • Qu'entendre par perspective soignante ?
    Qu'est-ce qu'une pratique porteuse de sens ? Une pratique respectueuse des personnes ? Bernard Honoré partage son cheminement au coeur de l'expérience hu - maine du soin, et cherche à percer l'effort de porter au langage l'épreuve que vivent les soignants de nos jours.
    Pour ce faire, il a choisi de s'appuyer sur une lecture des articles parus dans la revue Perspective Soignante, dont la phrase de positionnement est « pour une pratique porteuse de sens et respectueuse des per - sonnes », et où ont été publiés des articles écrits par des professionnels du soin et de la santé, des psychologues, des philo - sophes, des sociologues, des gestionnaires, etc. Apparaissent entre ces textes des « noeuds de résonance » autour des grandes questions soulevées dans la mise en perspective du soin : l'appel à une éthique soignante, les modalités de la coopération dans les pratiques soignantes, l'épreuve du vieillissement et de la fin de vie, la formation au soin - autant de questions qui interpellent aujourd'hui les soignants.
    Entraîné par le courant de pensée qu'ont cherché à défendre tous ces auteurs, Bernard Honoré expose une vision du soin qu'il appelle un « humanisme humanisant ».
    Soigner prend alors le sens de laisser émerger chez l'autre son humanité quels que soient son état et la situation dans laquelle il se trouve. Cet ouvrage est, pour tous ceux qui sont en recherche sur le sens à donner à leur pratique, une invitation à toujours plus dialoguer et écrire sur leur expérience du soin.

    Sur commande
  • Dans cet ouvrage, c'est notre être-en-vie qui a été questionné. Cette approche ontologique nous fait découvrir la santé comme source, comme provenance du dynamisme non seulement de notre maintien en vie mais du déploiement de cette vie en une existence portée vers son accomplissement. La santé est à l'origine d'une obligation de prendre soin des autres, de soi-même et de tout ce qui constitue notre monde.

  • Sur commande
  • Il est ici question du sens de l'angoisse, de l'espoir et de la joie comme sentiments fondamentaux de l'existence éprouvés dans l'expérience de la présence. Deux fils conducteurs parcourent cet essai. L'un trace le chemin d'une pensée de la tonalité de résonance dans la présence. Cette tonalité, en nous affectant est éprouvée selon trois gammes de sentiments : la gamme de l'angoisse et de la sérénité, la gamme de l'espoir et du désespoir et la gamme de la joie et de la tristesse. L'autre interroge la provenance de cette pensée.

  • Le présent ouvrage est fondé sur le lien entre la notion de produire sa vie et celle d'ouverture à l'existence, un lien dont la forme apparaît maintenant avec celle de son histoire. Ainsi, produire sa vie en s'ouvrant à l'existence prend le sens de produire son histoire.
    La première partie revient sur la recherche d'un sens de la formation comme ouverture à l'existence à partir du concept de formativité, afin de mettre en évidence sa reliance avec la pensée d'une formation à sa vie telle qu'elle se révèle dans l'oeuvre de Gaston Pineau, auteur de Produire sa vie et son histoire. Cette reliance est situé dans le flux des pensées de philosophes qui, depuis Nietzsche, ont énoncé leur conception sur la vie. Wilhelm Dilthey, Georges Canguilhem, Martin Heidegger, Michel Foucault, Edgar Morin, François Jullien, Pierre Hadot.
    La deuxième partie porte sur l'émergence, dans Produire sa vie, d'une philosophie existentielle et spiritualiste de la vie. Cette émergence sera mise en lumière à partir des résonances philosophiques entre la pensée de Gaston Pineau et celles de Henri Bergson, de Pierre Teilhard de Chardin et de Michel Henry. De Bergson l'auteur retient les notions d'élan vital et d'évolution créatrice. De Teilhard de Chardin, il souligne l'émergence de la personne dans l'évolution. L'apport principal de Michel Henry sera l'autorévélation de l'accomplissement de sa vie.
    En troisième partie est proposé une compréhension de l'histoire de vie comme chemin d'ouverture à l'existence. En fin d'ouvrage, il conviendra de se mettre en présence des conditions dans lesquelles se révèle le processus d'autoformation qui en est la source en interaction avec l'hétéroformation. Deux conditions dominantes seront évoquées : - assumer l'épreuve de l'autoaffection de la vie en soi, - découvrir dans les manifestations de notre reliance au monde la fonction évolutive et spirituelle de la formation.

    Sur commande
empty