• Gustave Flaubert (1821-1880) est le seul écrivain normand unissant naturellement les deux parties de la Normandie : né à Rouen d'ancêtres paternels champenois et vétérinaires, il doit plusieurs éléments de sa personnalité à ses ancêtres maternels, issus du Pays d'Auge (hommes de loi) ainsi que de Caen et ses environs (marchands merciers).
    Ayant passé toute sa vie à Rouen et Croisset, hormis ses séjours réguliers à Paris, il était inévitable que son oeuvre en soit particulièrement marquée.
    C'est ainsi qu'il publie Madame Bovary, qui devient un type universel de la littérature en se déroulant en Haute-Normandie, puis au titre de ses souvenirs d'enfance, un émouvant Coeur Simple, et un roman inachevé Bouvard et Pécuchet qui se déroulent en Basse-Normandie.
    Voilà donc un Flaubert fédérateur. Fasciné également par l'Orient, il voyage, souvent à cheval, dans ces pays qui vont lui permettre d'écrire Salammbô ou encore de revenir sur ses propres souvenirs pour créer deux Education sentimentale différentes et La Tentation de saint Antoine ; mais sa vie durant, il conservera le souvenir de cette Elisa qu'il rencontra sur la plage de Trouville. Jour après jour, laborieusement, avec entêtement, recherchant la phrase idéale, Gustave Flaubert a construit son oeuvre sans concession, mais respirant toujours l'air de sa Normandie.

    Sur commande
  • La Normandie désormais réunie est riche de ses pays naturels : Auge, Bessin, Bocage, Bray, Caux, Cotentin, Hague, Lieuvin, Ouche, Perche, Roumois, Vexin. Là, se sont déroulés mille événements historiques et populaires, ponctués par l'épopée du duc-roi Guillaume le Conquérant (bataille d'Hastings, 1066) et le débarque- ment libérateur des Alliés en juin 1944.
    Les « lieux de mémoire » sont dispersés dans les légendes et dans les contes, mêlant l'art, la psycho- logie et le merveilleux, façonnant le folklore et les souvenirs populaires, chers aux Normands.
    Ainsi apparaissent les deux amants de Pîtres, le passeur de Fatouville-Grestain, le merveilleux sifflet d'Honfleur, les sabotiers de Ger, la Vierge au col de cygne de Longny-au-Perche, la naissance du Mont- Saint-Michel, les énervés de Jumièges, la jeune fille ambitieuse de Bourgthéroulde, la fontaine de Cerisy et le procès très normand de Dozulé. Au total, une belle incursion dans la mémoire normande.

    Sur commande
  • L'amour traverse l'histoire comme la flèche de Cupidon. Du Moyen Âge jusqu'à nos jours, nos rois, nos militaires, nos présidents ou nos princesses ont aimé et été aimés, séduits et désirés, trahis et déçus. La vie comme elle va, certes, mais les délices de la chair ou les tourments du coeur, les démons de midi ou les scènes de ménage prennent une dimension toute particulière dès lors qu'on les observe chez les grands personnages de l'histoire.
    Des centaines d'anecdotes nous entraînent ainsi dans un voyage passionnant, souvent très drôle, toujours très singulier, au cours duquel se dessinent le portrait caché de grands personnages, l'histoire indiscrète des pouvoirs et, sans doute aussi, la cartographie des coeurs à travers les âges. Mais l'amour est universel et chacun aura à loisir de se reconnaître dans ces pages, d'y prendre peut-être quelques conseils, et pourquoi pas, d'y trouver à son tour les moyens de séduire !

    Sur commande
  • Guillaume le Conquérant

    Gilles Henry

    • Orep
    • 24 Septembre 2019

    Né à Falaise en 1027, descendant des redoutables Vikings, Guillaume le Conquérant reçoit la couronne ducale de Normandie en 1035, après le mort en Terre sainte de son père, Robert le Magnifique. Mais les barons normands se rebellent contre leur jeune duc qui parvient à leur échapper, avant de les écraser à la bataille de Val-ès-Dunes en 1047. Quatre ans plus tard, Guillaume décide la construction de l'Abbaye aux Hommes et de l'Abbaye aux Dames de Caen, ville où est installé le nouveau pouvoir.
    Tout en édifiant un état féodal fort en Normandie, Guillaume revendique le trône d'Angleterre. La fantastique expédition navale qui se termine par la victoire d'Hastings, en octobre 1066, n'est à ses yeux qu'une légitime régularisation. Elle fait d'un bâtard un roi d'Angleterre couronné à Londres. Guillaume impose la hiérarchisation normande en Angleterre : la monarchie anglo-normande est alors l'État le mieux organisé de l'Europe de l'Ouest.

  • L'histoire de la famille Dumas est étroitement liée à la Normandie ; il s'agit d'une histoire qui commence à Bielleville, dans le triangle du Pays de Caux Bolbec-Fécamp-Yvetot, près du Havre et de ses horizons lointains.

    Les Davy de la Pailleterie, sont depuis longtemps seigneurs de Bielleville, lorsqu'au début du XVIIIe siècle, Charles et Alexandre partent chercher fortune à Saint-Domingue, devenant planteurs près du port de Monte-Cristo, où ils vont s'affronter : ce destin donnera à leur descendant Alexandre Dumas les bases du célèbre roman.

    Alexandre, disparu pendant vingt-sept ans, revient en France en 1775 avec son fils mulâtre, le futur général Dumas qui, choisissant son " nom de guerre " (Alexandre prénom du père, Dumas, nom de sa mère noire), crée le fameux patronyme.

    Dumas père et Dumas fils sont les auteurs prolifiques de pièces de théâtre, de romans historiques et de feuilletons : du Havre à Dieppe, de Cherbourg à Caen, de Fécamp à Rouen, de Lisieux à Bernay, de Trouville à Gacé, de Villers à Houlgate, d'Étretat à Yport et de Honfleur à Montivilliers, ils donnent leurs lettres de noblesse à la Normandie.

  • "Sous l'angle de la « pensée complexe », cet ouvrage relate une « expérience sociale » avec la modeste ambition de porter un éclairage sur les conduites individuelles des principaux acteurs qui concourent à la mission de protection de l'enfance, au-delà du cadre qui s'impose à eux. Entre complexité d'une organisation duale, avec deux autorités, l'une administrative et l'autre judiciaire, et incomplétude des textes de loi, ainsi que des références théoriques, censées sous-tendre les pratiques professionnelles, ces conduites combinent plusieurs rationalités qui cohabitent au sein d'une chaîne de responsabilités amenant une famille à s'engager dans le système français de protection de l'enfance."

    Sur commande
  • Retrouver les traces de ses ancêtres un rêve partagé par de nombreux Français. Mais la généalogie n'est pas une mince affaire. Le généalogiste en herbe risque de vite renoncer à sa quête. Pourtant, avec de bons conseils pratiques, percer les mystères de son histoire familiale est à la portée de chacun. Un ouvrage complet et clair, rédigé par un spécialiste, pour se lancer sur la piste de ses ancêtres.

  • Souviens-toi du vase de Soissons ; Qui m'aime me suive ; L'Etat, c'est moi ; Messieurs les Anglais, tirez les premiers ; De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace ; Nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts ; Je vous ai compris.
    Recensant près de quatre cents phrases célèbres, prononcées par des rois, des courtisanes ou des poètes, le Petit Dictionnaire des phrases qui ont fait l'histoire ressuscite une foule de personnages et fait revivre des centaines d'épisodes de notre histoire. Comment verrions-nous les Gaulois s'ils n'avaient répété à l'envi que leur unique crainte était " que le ciel leur tombe sur la tête " ? De Gaulle n'est-il pas plus que jamais lui-même lorsque, en mai 1968, il tonne : " La réforme, oui, la chienlit, non " ? La bataille de Fontenoy serait-elle restée dans les annales si on n'y avait dit le fameux : " Messieurs les Anglais, tirez les premiers " ? Prétexte à nous peindre un trait de caractère, le récit d'une grande journée, ces phrases peuvent être le moteur d'évènements ou le témoin des comportements de nos ancêtres.
    Livre d'histoire et d'histoire du langage, ce dictionnaire pas comme les autres associe au savoir le plus documenté tous les attraits d'un petit précis à l'usage des curieux.

    Sur commande
  • Quelle est l'origine des mots que nous utilisons tous les jours ? L'usage de certains mots du langage courant nous semble tout à fait banal.
    Cependant, leur origine l'est souvent nettement moins : une simple persienne s'ouvre à l'horizon de la lointaine Perse, un vieux parchemin nous invite à retrouver les chemins de l'antique cité de Pergame, Ambroise Calepino ne pouvait se douter que pour avoir publié un dictionnaire de langue latine en 1502, son nom définirait quelques siècles plus tard un banal carnet de notes, un calepin... Le Petit Dictionnaire des mots qui ont une histoire est une véritable invitation à voyager dans l'espace et dans le temps.

    Sur commande
  • Le sens de la formule n'était-il pas la force de Napoléon : « Impossible n'est pas français. » ? Se souviendrait-on de la bataille de Fontenoy sans la fameux : « Messieurs les Anglais, tirez-les premiers ! » ? De l'histoire de France à l'histoire de la langue, il n'y a qu'un mot ! Ce petit dictionnaire décrypte des centaines d'épisodes qu'un mot bien senti a immortalisés.

  • Un devoir de mémoire

    Gilles Henry

    • Orep
    • 29 Octobre 2016

    Comment écrire l'Histoire ? Comment la raconter ? Comment la transmettre ? Questions délicates d'autant que son enseignement est maltraité depuis plusieurs années. Gilles Henry, après avoir élaboré une méthode innovante de recherche généalogique et décidé, par devoir de mémoire, d'écrire des biographies, a, durant cinq décennies, été confronté à ses nombreux aspects : archives, enquête, lieux de mémoire, peuple, bourgeoisie, Révolution, laïcité, capitalisme, socialisme, marxisme, « bio » communiste, Front populaire, Front national, négationnisme, droite, gauche, Marseillaise , Internationale... Chaque terme, au fil du temps, gardet- il toujours le même sens ?
    En « brasseur d'ancêtres » des personnages de l'Histoire, Gilles Henry raconte comment il s'est bâti un profil d'écrivain-historien et retrace le parcours de son père, Marceau Henry (1912-1961), militant depuis les années trente jusqu'à la mort de Staline : traversée d'une partie du xxe siècle qui vit se développer les dictatures puis éclater les guerres mondiales, avant l'établissement de la démocratie, au moins en Europe. Une vie qui traverse ces événements.

    Sur commande
  • Je vous écris de Caen Nouv.

    Je vous écris de Caen

    Gilles Henry

    • Orep
    • 15 Novembre 2021

    Je vous écris de Caen, en Normandie, présente une succession de tranches de vie inscrites dans l'histoire, avec aussi bien les « occupations » du territoire par les Anglais (de 1417 à 1450) que par les Allemands (de 1940 à 1944). Par l'intermédiaire des historiens, écrivains, romanciers, imprimeurs, mémorialistes, reporters, essayistes, chercheurs, chroniqueurs, peintres, graffeurs, musiciens, facteurs d'orgue, chanteurs, artistes, architectes, journalistes, animateurs, habitants, militaires, témoins connus ou anonymes, descriptions et témoignages (parfois jusqu'à l'intime) se succèdent pour constituer un bel agenda-livre montrant la richesse si diverse de la cité.

  • Au soir du 26 novembre 1721, après plusieurs jours de procès en La Tournelle criminelle - tribunal permanent érigé par François 1er -, l'arrêt du Parlement tombe : Louis Dominique Cartouche, dit Lamarre ou Petit ou Bourguignon, et huit complices, sont condamnés à mort. L'un d'eux étant décédé dans sa cellule, on décide que chaque accusé subira séparément un interrogatoire. Cartouche dénonce ses complices avant d'être exécuté.
    C'est la fin pour ce brigand et chef de bande séduisant. C'est aussi le début d'une bienveillance et une fascination pour ce personnage qui a traversé les siècles et qui va inspirer de nombreux livres et films. Une histoire vraie qui se lit comme un roman.

    Sur commande
  • L'histoire s'apprécie de diverses manières: par la lecture des oeuvres des grands historiens et des auteurs classiques, en regardant certaines mises en scène au théâtre, au cinéma, et à la télévision, oú en allant sur place visiter les sites historiques.
    Elle a aussi recueilli des mots et des expressions véridiques ou apocryphes, ponctuant les événements importants et venus jusqu'à nous pour constituer notre mémoire collective. elle possède aussi ses locutions chiffrées: de ground zero, l'emplacement du world trade center de new york détruit par les kamikazes islamistes en 2001 au milliard des émigrés, voté en 1825 pour indemniser ceux qui avaient fui la france pendant la révolution, en passant par la république une et indivisible, les soldats de l'an deux, la bataille des trois empereurs, les quatre sergents de la rochelle, la cinquième colonne, l'europe des six, les sept merveilles du monde, le g 8, la légende des neuf preux, l'europe des dix, la vie des douze césars, le quatorze juillet, les quarante heures, mai 68, la guerre de cent ans, etc,.
    Quand l'histoire nous est comptée comporte plusieurs centaines de notices réparties, outre l'histoire, en divers champs: art, architecture, géographie, politique, culture générale, littérature, droit international, cinéma, anecdotes historiques, actualité.

    Sur commande
  • Le sens de la formule n'était-il pas la qualité première de napoléon : " impossible n'est pas français.
    " ? se souviendrait-on de la bataille de fontenoy sans le fameux : " messieurs les anglais, tirez les premiers ! " ? de l'histoire de france à l'histoire de la langue, il n'y a qu'un mot ! ce petit dictionnaire décrypte des centaines d'épisodes qu'un mot bien senti a immortalisés.

  • Depuis bientôt deux siècles, la photographie a exploré tous les domaines, depuis les grands événements mondiaux jusqu'aux petits faits de la vie quotidienne, en passant par les portraits et les reportages en tout genre : du coeur des volcans aux vues du ciel les plus inattendues mais si artistiques, la Terre a dévoilé beaucoup de ses richesses et de sa beauté.
    Parmi les " niches " qui restent à explorer, l'une touche directement le patrimoine et se rattache à l'Histoire : les dates sculptées sur les constructions qui modèlent nos villes et nos campagnes. Profitant du soleil et du ciel bleu, allons nous promener le long des rues : quartiers anciens, vieilles ruelles, hôtels particuliers et modestes bâtisses aujourd'hui rénovés, nous invitent au voyage dans l'espace et le temps, à la découverte des dates.
    Situées à mi-hauteur, il faut lever la tête pour les repérer et remonter le cours de l'Histoire. Certes, dans le tiercé de ces inscriptions chiffrées, il sera impossible de retrouver 732 (la bataille de Poitiers), mais vous aurez tout loisir de découvrir 1515 (La bataille de Marignan), 1789 (La Révolution française) et des milliers d'autres : elles sont partout. La date se trouve en effet sur d'innombrables supports, en pierre, bois, métal et même minéral : mur d'enceinte, porche d'entrée, linteau de fenêtre, heurtoir de porte, vitrail, souche de cheminée, girouette, cadran solaire, ou encore fauteuil, ex-voto, livre, bijou : accompagnée soit d'initiales ou de messages (grec, latin, français, allemand), soit de symboles représentant les métiers, elle témoigne à sa manière de la vie quotidienne de nos ancêtres et du temps passé.
    Ce temps, éternellement mesuré avec des échelles diverses et nombreuses, est impossible à saisir, dit-on : le moyen de le capturer, un instant, mais un instant qui peut durer des siècles, c'est de le photographier dans sa matérialité la plus simple : dès lors, pour retrouver le passé, partons à la chasse aux dates, au-delà des siècles et des frontières, agréables instants de solidarité entre les peuples.

empty