Meilleures Ventes

  • 1. La mort est dans Paris ; enquête sur le suicide et la mort violente dans le petit peuple parisien au lendemain de la Terreur

    C'est avec un talent d'historien stupéfiant que le britannique Richard Cobb nous fait pénétrer dans le monde du petit peuple de Paris au lendemain de la Révolution. Grâce à la découverte d'un lot d'archive décrivant les corps des personnes recueillies dans la Seine, pour la plupart des suicidés, il mène une enquête au plus près sur la vie de ces désespérés.
    Ainsi se fait jour un immuable quotidien sur les berges du fleuve, dans les immeubles délabrés, parmi une parentèle ou des amitiés de voisinage auxquelles on n'échappe guère, quel que soit par ailleurs le régime politique en place. C'est ici un retour à une histoire des gens du peuple plutôt que la reprise d'une histoire « populaire ».

    Sur commande
  • 2. L'école de Francfort

    Repérer les traits constitutifs de ce qui, de manière d'ailleurs assez tardive, s'est appelé " École de Francfort ", présente une certaine difficulté.
    Sans doute trouve-t-on quelque unité dans le mouvement théorique allemand auquel ont appartenu des figures importantes de la pensée du XXe et du début du XXIe siècles comme Horkheimer, Benjamin, Adorno, Marcuse, Habermas ou Honneth. Ils partagent, par exemple, quelques références communes comme Hegel, Marx et Weber ou encore Lukacs ; et quelques thèmes communs comme la critique de la modernité capitaliste sous l'angle de la réification.
    Mais la variété de leurs productions théoriques majeures, de leurs polarités respectives et de leurs styles semble interdire de parler d'une École. Quoi de commun en effet entre les fulgurances énigmatiques de Benjamin évoquant la figure baudelairienne du flâneur et la rude élaboration théorique par Habermas d'une théorie de l'agir communicationnel ? Entre l'exigeante théorie de l'art d'avant-garde d'Adorno et celle du besoin de reconnaissance de Honneth, tournée vers la vulnérabilité ? Entre les aphorismes pessimistes du jeune et du vieux Horkheimer, et la philosophie explosive du désir de Marcuse ? Et où placer des figures importantes comme Neumann, Fromm ou Wellmer ? À cette variété s'ajoute la discontinuité des générations et des expériences historiques, et celle des références intellectuelles.
    Ainsi, entre le pessimisme radical d'Adorno et de Horkheimer d'un côté, liés par l'expérience du nazisme, du stalinisme et de l'exil, et ancrés dans une culture philosophique et intellectuelle allemande, et Habermas et Honneth de l'autre, davantage réconciliés avec des institutions démocratiques consolidées par l'après guerre, et se référant notamment à la psychanalyse anglo-saxonne, au pragmatisme, aux théories américaines de la justice ou au structuralisme français, il n'y aurait pas plus de points communs qu'avec n'importe quel représentant d'une philosophie sociale ambitieuse et critique, à Francfort ou ailleurs.
    Aussi c'est précisément parce que seuls quelques références communes et quelques thèmes identiques paraissent les unir que se multiplieront deux types de réception. Soit les lectures trop lointaines, qui se contentent de placer toutes ces figures dans une postérité marxiste, celle par exemple du " marxisme occidental ", et pour qui l'appartenance à l'École de Francfort ne joue alors presque plus aucun rôle intellectuel distinctif, soit les lectures plus méticuleuses mais qui exagèrent les discontinuités, et alimentent alors les procès en trahison ou en légitimité, et donnent une impression de dispersion ou d'unité factice.
    Jean-Marc Durand-Gasselin articule la diversité de ces penseurs à l'identité du projet d'origine : articuler données empiriques, enquêtes et approches plurielles des sciences humaines pour décrire au plus près la réalité sociale.

    Sur commande
  • 3. Bludzee

    Bludzee

    Lewis Trondheim

    Bludzee est un petit chat noir aux yeux bleus, drôle et ultra-attachant. Il vit seul dans un grand appartement. Son maître a disparu, le laissant livré à luimême. Chaque jour, Bludzee apprend comment survivre dans un univers étrange, seulement armé d'une boîte de croquettes qui s'épuise inexorablement ! Parviendra-t-il à sortir de l'appartement ? Mieux vaudrait pas. C'est pire dehors...

    Sur commande
  • 4. Histoire du scepticisme ; de la fin du Moyen âge à l'aube du XIXe siècle

    « À partir de Descartes, les philosophes les plus éminents passèrent une bonne partie de leur temps à développer des systèmes visant à répondre au danger que constituaient pour l'humanité les arguments sceptiques. Ceux-ci la privaient en effet de son ornement le plus noble : sa certitude. » À la question « Qu'est-ce qu'être sceptique ? », Popkin répond en se plongeant dans la vie et les écrits des figures les plus significatives du scepticisme, de Savonarole à Pierre Bayle et David Hume, et montre que ces figures prirent deux visages radicalement opposés : le sceptique fut aussi bien le révolutionnaire et l'Aufklärer remettant en cause toutes les autorités et traditions, se fiant à son propre jugement et traquant sans relâche, pour le progrès du savoir, les faiblesses de la connaissance humaine, que celui qui doute de tout et renonce dès lors à toute entreprise de connaissance pour s'en remettre, en conservateur opposé aux Lumières, à l'autorité des pouvoirs en place, notamment politiques et religieux.
    Il n'existe pas d'ouvrage sur le scepticisme qui ait l'ampleur de ce classique inédit en français, sur lequel l'auteur travailla pendant près de cinquante ans. Par sa vivacité et la limpidité de son propos, ce livre s'adresse, au-delà des étudiants et chercheurs en philosophie, au grand public curieux de se plonger dans une grande histoire intellectuelle - au demeurant largement française.

  • 5. Le mystère de la chambre jaune

    Alors qu'elle s'était enfermée à double tour dans sa chambre, Mathilde, la fille du célèbre professeur Stangerson, est victime d'une terrible agression. Et pourtant, la pièce était barricadée comme un vrai coffre-fort ! Par où l'assassin a-t-il pu s'enfuir ? Frédéric Larsan et le jeune Joseph Rouletabille, journaliste et détective en herbe, mènent l'enquête...

  • 6. Les murs qui séparent les hommes ne montent pas jusqu'au ciel

    Nous bâtissons des murs autour de nous pour nous protéger. Ils forment une frontière entre l'intérieur et l'extérieur, entre soi et l'autre. Mais lorsqu'ils sont trop épais, ces murs gênent les échanges et nous éloignent les uns des autres. Qu'ils soient visibles comme des parois de pierre, ou invisibles comme des barrières mentales, ces murs nous emprisonnent dans nos convictions et nos croyances. Ils bouchent nos horizons et nous incitent au repli sur soi.

    Et si nous construisions des ponts au-dessus des murs, pour que notre ciel se dégage ? Et si nous prenions un peu de hauteur pour nous libérer des entraves que nous avons tendance à créer ?

    Ce livre est une invitation, délicate et subtile, à réfléchir sur notre propre rapport à l'altérité, et sur la société, trop souvent déchirée, fracturée par ces murs qui s'érigent entre les Hommes. Il fait tomber les remparts qui empêchent les êtres humains de se rencontrer, de s'écouter et de se comprendre, ceux-là mêmes qui les empêchent aussi de grandir et de se réaliser dans le cheminement, toujours singulier, de leur vie.

    Sur commande
  • 7. Accompagner les élèves dys, c'est possible ; mon compagnon quotidien pour une école inclusive

    Près d'un enfant sur dix est confronté à un trouble Dys et un sur vingt à un TDAH : dyslexie, dyspraxie, dysphasie, dyscalculie, trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité... À quoi correspondent ces troubles ? Comment distinguer un élève en difficulté d'un élève Dys ou TDAH ? Comment les soutenir dans leurs apprentissages ? Quelles sont les dispositifs institutionnels ? Comment accompagner les familles ?
    Isabelle Ducos-Filippi répond aux nombreuses questions que se posent les enseignants de manière précise, concrète et pragmatique. Elle propose des outils et adaptations pédagogiques réalistes pour chaque type de difficulté (lecture, écriture, chiffre, oralité...), des pistes de réflexion pour l'évaluation, des aides à la mémorisation...
    Ce livre est le compagnon quotidien complet pour un accompagnement épanouissant des élèves Dys et TDAH de la maternelle au lycée.

  • 8. Là où chantent les ecrevisses

    Les rumeurs les plus folles courent sur « la Fille des marais » de Barkley Cove, en Caroline du Nord. Pourtant Kya n'est pas cette créature sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent. Abandonné à l'âge de dix ans par sa famille, c'est grâce au jeune Tate qu'elle apprend à lire et à écrire, découvre la science et la poésie. Mais Tate, appelé par ses études, doit partir à son tour. Et lorsque l'irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même...

  • 9. Bijouterie problèmes et solutions

    En artisanat d'art, se tromper fait partie du processus d'apprentissage. La plupart des bijoux peuvent être rattrapés après une erreur et, dans le pire des cas, ils sont simplement recyclés et transformés. Ce livre comprend :
    - Des tableaux de diagnostic qui permettent d'identifier le problème rencontré, sa cause et la solution envisagée, soit directement, soit en renvoyant à des études de cas du présent ouvrage. Les problèmes sont répertoriés par technique de travail des différents métaux.
    - Les cinq autres chapitres ont pour objectif de donner des solutions selon plusieurs thématiques : la mise en forme, la décoration, le travail du fil, la fonte et le sertissage. Chaque chapitre contient deux parties : les techniques de base et les études de cas.
    - Des photographies de magnifiques pièces montrent ce qui peut être réalisé dans chaque domaine d'application.
    Véritable outil de travail, ce livre est une référence pour tout bijoutier, en formation ou en activité.

    Sur commande
  • 10. Suis-je hypersensible ? enquête sur un pouvoir méconnu

    Vous vous sentez différent des autres. Vous êtes bousculé par trop d'émotions, trop de pensées, trop de sensations. Vous vous en voulez de ne pas être calme, raisonnable, zen. En réalité, vous avez un don. Apprenez à l'exploiter. Je suis hypersensible et, pour comprendre ce qui m'arrive, j'ai mené une enquête. J'ai rencontré des spécialistes de différentes disciplines, des scientifiques, des neurologues, des physiciens, des anthropologues, des psychologues, des philosophes et des historiens.
    Je vous livre ici les éléments de mon voyage au coeur d'un pouvoir méconnu et les moyens à mettre en oeuvre pour le déployer.

  • 11. Les Cyclades (édition 2020)

    Un guide tout en couleurs, complet et ultrapratique pour découvrir les Cyclades, les plus emblématiques des îles grecques.
    Une exploration approfondie des îles connues et moins connues de l'archipel : Mykonos l'hédoniste, Santorin la volcanique, l'antique Délos, la foisonnante Naxos mais aussi, à l'écart des sentiers battus, Amorgos, Folegandros ou encore les Petites Cyclades.
    Pour chaque île, un chapitre détaillant les plus belles plages, les plus beaux villages, les sites à visiter, les meilleures adresses pour se restaurer, prendre un verre ou faire la fête.
    Toutes les infos pratiques pour se rendre dans l'archipel, circuler d'une île à l'autre et s'y déplacer avec ou sans voiture. Une carte détaillée de chaque île.
    Les plus belles randonnées pour s'aventurer au coeur des îles et découvrir leur visage le plus authentique : petits villages, chapelles isolées et monastères orthodoxes, moulins, nature odorante, panoramas exceptionnels.
    Des chapitres synthétiques présentant les divers aspects de la culture des Cyclades : gastronomie, histoire...
    Des conseils ciblés pour organiser votre voyage : îles incontournables, voyager avec des enfants, partir en croisière...

  • 12. Pilules bleues

  • 13. Aâma ; INTEGRALE T.1 A T.4 ; aâma

    Dans un futur lointain, Verloc Nim se réveille amnésique au milieu de nulle part. Grâce à son journal, qu'un singe-robot nommé Churchill lui remet, il se plonge dans son passé. Verloc y apprend qu'il mène une vie misérable, qu'il a perdu travail, famille et amis depuis qu'il a décidé de vivre en marge d'un monde hypertechnologique. Jusqu'à ce que son frère Conrad l'emmène sur une autre planète pour y récupérer une mystérieuse substance nommée aâma.

  • 14. Oleg

    Oleg

    Frederik Peeters

    « Bon, la dégaine du personnage, on verra plus tard... Pour l'instant je l'imagine vaguement avec ma tête, c'est plus facile... ».
    Oleg est dessinateur de bande dessinée. Son quotidien, depuis plus de vingt ans, tourne autour de ça: dessiner, raconter. Et tout ceci coule naturellement, jusqu'à maintenant, jusqu'à ces jours récents, où la création semble patiner, où les projets se succèdent mais la conviction n'est plus vraiment là - comme si quelque part, « l'influx était perdu ». Alors Oleg creuse, cherche et réfléchit. Autour d'Oleg, il y le grand et vaste monde, rapide, changeant, moderne, déstabilisant, inexorable. Ermite assumé mais observateur attentif, Oleg est le témoin malgré lui de ce monde en perpétuelles mutations, un monde qui amène son lot d'événements et de surprises, bonnes comme mauvaises. Et puis surtout il y son petit monde à lui: la femme dont il partage la vie depuis deux décennies, et leur fille, en pleine adolescence.
    Tout juste vingt ans après Pilules bleues, Frederik Peeters se raconte à nouveau mais troque le «je» pour le «il», et, en utilisant cet avatar qu'est Oleg, brouille les pistes et esquive le piège de la trivialité. A travers ces chroniques, tour à tour drôles, incisives, touchantes, voire surprenantes, il lève ainsi (partiellement) le voile sur son métier et son quotidien de dessinateur, et se faisant, pointe nombre de contradictions qui hantent notre époque: ultra-modernité technologique et pensée réactionnaire, culte de la superficialité et quête d'authenticité, surabondance et désarroi.
    Mais on pourra aussi, tout simplement, lire Oleg comme une belle déclaration d'amour que fait l'auteur à celles qui lui sont le plus proches - et comme un rappel, dépourvu de mièvrerie, que c'est cette force-là qui nous permet de sublimer le banal, et de tenir face à l'adversité.

  • 15. Trois filles d'Eve

    Peri est mariée à un riche promoteur. Au cours d'un grand dîner dans une somptueuse villa du Bosphore, chacun commente les événements dramatiques que vit la Turquie. Peri, elle, se remémore sa jeunesse, les affrontements entre son père laïc et sa mère très pieuse, puis entre ses deux amies lorsqu'elle était étudiante à Oxford : Shirin, Iranienne émancipée, et Mona, musulmane pratiquante et féministe. Elle repense aussi à Azur, le flamboyant professeur de philosophie qui les a réunies.
    Au fil des souvenirs, cette soirée fera surgir les impasses dans lesquelles se débat la société turque, coincée entre tradition et modernité.

  • 16. Ne plus jamais s'ennuyer ; le grand livre pour observer les étoiles

    Qu'est-ce qu'une constellation? Pourquoi les étoiles se déplacent-elles dans le ciel? Quels sont les astres les plus brillants en été ou en hiver? D'où viennent les noms des constellations? Comment les reconnait-on?

    Ce grand livre est, pour les débutants en astronomie, le guide indispensable parmi les myriades d'astres qui brillent au firmament. Il propose 4 routes à suivre pas à pas, selon la saison, pour identifier les 20 principales constellations de nos latitudes et situer les étoiles les plus remarquables.

    Grâce à la carte du ciel nocturne qui brille dans le noir - fournie avec ce livre - il est encore plus facile d'identifier, sur le terrain, les étoiles et les constellations tout au long de l'année. La voûte céleste devient ainsi claire et passionnante!

  • 17. Mon coffret Montessori astronomie

    Un coffret qui comprend :
    - 1 carte du ciel articulée (avec 2 disques).
    - 45 cartes d'identification pour découvrir étoiles, planètes, comètes, météores, astéroïdes et galaxies.
    - 1 cahier des constellations à compléter.
    - 1 livre de 32 pages pour accompagner l'activité et découvrir les bases de l'Astronomie.

  • 18. Nous aurons aussi de beaux jours ; écrits de prison

    Ce livre rassemble les lettres que Zehra Dogan, durant ses 600 jours d'incarcération, a adressées à Naz Öke, journaliste turque vivant à Paris et animatrice, avec Daniel Fleury, du site d'information Kedistan pour la liberté d'expression.
    C'est dans le cadre de la grande campagne de solidarité que ces derniers ont mené avec le PEN Club international que Naz Öke a commencé à écrire à la jeune journaliste et artiste kurde, qu'elle n'avait jamais rencontrée auparavant. Au fil de ces lettres se noue une très belle amitié entre deux femmes : « Zehra m'a dit en sortant de prison que nos échanges épistolaires lui avaient procuré des forces, car ils ont tissé un lien avec "la vie qui coule comme une rivière au-delà des murs gris" [...] Pourtant, pour moi, c'est elle qui fut une véritable source d'espoir, un rayon de soleil à travers les nuages sombres qui planent au-dessus du monde, pour préserver la précieuse conviction qui nous anime : "Nous aurons aussi des beaux jours ". » Pendant ces mois de détention, la jeune femme n'a cessé de créer, animant des ateliers de peinture avec ses codétenues dont elle dresse de très beaux portraits. Démunie de tout matériel, elle fabrique des pinceaux avec les plumes d'oiseau ramassées dans la promenade puis avec les cheveux de ses camarades qui les coupent pour elle, et des pigments avec tout ce qui lui tombe sous la main : sauce tomate, marc de café, épluchures de salade et de fruits, bouts de drap, et même du sang menstruel et de la fiente d'oiseau.
    Ces lettres révèlent une femme d'une générosité et d'une énergie exceptionnelles, une artiste surdouée, une poétesse, une militante pour la liberté des femmes et les droits des kurdes, soucieuse des autres et du monde. On n'a pas fini de parler d'elle... De grands artistes l'ont d'ailleurs soutenue, comme le peintre dissident chinois Ai Weiwei qui lui a écrit une lettre, ou l'artiste américain Bansky qui a créé à Manhattan une fresque en son hommage. Elle vit désormais à Londres où elle va exposer, ainsi qu'en Italie et en France notamment à l'Espace des femmes-Antoinette Fouque, à Paris, au mois de novembre 2019.

  • 19. Mythes et littérature

    Le terme mythe a largement envahi notre langage quotidien. Pourtant, en se vulgarisant, il a perdu son sens ancien pour ne plus guère désigner qu'un ensemble imprécis de propositions qui s'opposent à la réalité. Cette vulgarisation va de pair avec un grand intérêt scientifique pour le mythe entendu, dans son sens traditionnel, comme forme essentielle de la pensée humaine. Malgré le succès de ce champ d'études, il reste relativement mal défini.
    Cet ouvrage se propose d'éclairer les relations souvent confuses qu'entretiennent mythe et littérature, afin de fournir au lecteur un cadre herméneutique et méthodologique cohérent lui permettant de mieux lire la littérature.

  • 20. C'etait de gaulle - tome ii

    " La surprise coupe le souffle.
    Rien de vieilli ni de rouillé dans ces propos, qui gardent une fraîcheur intacte, une vivacité palpitante. Trente ans après, ils forcent l'attention comme s'ils parlaient d'aujourd'hui. " Patrick Jarreau, Le Monde (21.10.94) " Tous les historiens se féliciteront de disposer de tels matériaux, dont l'authenticité n'a pas besoin d'être prouvée. " Jean Lacouture, Le Nouvel Observateur (8.12.94) " Ministre en même temps que lui, je l'ai vu prendre des notes pendant les Conseils des ministres avec beaucoup de diligence.
    Nous savions tous que le Général l'y avait autorisé, alors que la tradition l'interdit... Des propos privés très utiles et très éclairants. Des informations d'une qualité et d'un intérêt inestimables. " Pierre Messmer, Le Journal du Dimanche (26.11.95) " Plus qu'un livre : une date dans l'histoire contemporaine. L'habileté suprême du peintre est de s'effacer devant celui qu'il fait revivre en un portrait saisissant.
    Peyrefitte est à de Gaulle ce que Joinville est à Saint Louis. C'est du grand art, qui paraît simple. " Jean d'Ormesson, Le Figaro Magazine (30.12.94) " Ce qui rend ce livre si vivant, ce n'est pas que de Gaulle ait toujours raison, il en est fort loin : c'est qu'il ne dit rien qu'il ne pense lui-même. De Gaulle est toujours original... La résurrection d'une voix, d'un individu, d'un tempérament, qu'à chaque seconde nous voyons exister et entendons s'épancher, réagir, réfléchir.
    " Jean-François Revel, Commentaire (Printemps 95)

    Sur commande
  • 21. C'était de Gaulle t.3

    Alain Peyrefitte a pu mener jusqu'au terme sa tâche de mémorialiste du général de Gaulle. Il y tenait d'autant plus qu'il fut, dans ces trois années 1966-1968, personnellement impliqué.

    De Gaulle et Peyrefitte ont trébuché ensemble sur Mai 68 - le ministre d'une Education nationale en folie, le Président d'une République bousculée et déconcertée.

    Fidèle à sa méthode, plus chroniqueur qu'analyste, Alain Peyrefitte rapporte ses entretiens avec le Général, mais aussi avec tous ceux dont l'action ou l'inaction concourent à créer ce que de Gaulle appellera l'"insaisissable". Avec une simplicité de ton et une loyauté intellectuelle exemplaires, il restitue l'enchaînement des interrogations, des décisions et des réactions. Pour la première fois, chacun peut suivre du sommet de l'Etat ce drame qui a ébranlé l'Etat.

    Ce dernier tome ne se réduit pas à Mai 68. Sur bien d'autres sujets - la sortie de l'OTAN, le secret de la Bombe H, le Québec à libérer, une cohabitation éventuelle, la participation, la pilule, Pompidou, le dernier référendum - de Gaulle parle, provoque et agit. Il est pressé. " Pour moi, l'horizon est proche." Le sentiment presque tragique de cette hâte unifie tout le livre.

    Jusqu'à la fin, c'était de Gaulle en effet, rendu dans une vérité qui n'a pas besoin de légende.

    Sur commande
  • 22. Moi, j'embrasse

    Moi, j'embrasse

    Clement Grobotek

    • Plon
    • 25 Juin 2020

    « J'ouvre les yeux. Je suis allongé et le plafond blanc, immaculé - inconnu - m'éblouit un peu. J'ai du mal à bouger, mes bras et mes jambes sont entravés. Je veux parler ; je ne peux pas. J'ai ce tube dans la gorge qui m'empêche d'émettre le moindre son. » À son réveil sur un lit d'hôpital, la sentence tombe : overdose. La drogue fait partie des risques du métier, Clément le sait.

    Clément est escort. Il vend son temps, monétise sa compagnie, loue son corps. Ses clients sont des hommes aisés qu'il rejoint dans des lieux cossus de la capitale. Mais le sexe n'est qu'un ingrédient de ces soirées : l'alcool coule à flots, la drogue accompagne la prostitution. Il devient vite impossible de s'en passer, comme de cet argent rapidement gagné, qui paie les études, le loyer, les vacances, les loisirs.

    Ce livre est un témoignage inédit sur un phénomène de société qui se déroule à l'abri des regards. Il raconte un engrenage pernicieux et lève le voile sur une réalité sombre, derrière les illusions de la fête et du luxe.

    Sur commande
  • 23. Le choc amoureux

empty